Le président de la Chambre des députés réclame la démission de Silvio Berlusconi

ITALIE Gianfranco Fini aurait même commencé à réfléchir à un nouveau gouvernement...

J. M. avec Reuters

— 

Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi réagit pendant un meeting politique à Rome, le 26 mars 2010.
Le président du Conseil italien Silvio Berlusconi réagit pendant un meeting politique à Rome, le 26 mars 2010. — T. FABI / AFP

Sale temps pour Silvio Berlusconi. Le président de la Chambre des députés italienne, Gianfranco Fini, a réclamé ce dimanche la démission du chef du gouvernement italien. En pleine tourmente, sur fond de scandales sexuels, Berlusconi se voit ainsi attaqué par son ancien allié, devenu l’un de ses plus virulents détracteurs.

Gianfranco Fini, dans un discours prononcé devant les membres de son nouveau parti, Avenir et liberté, a annoncé avoir entamé des négociations en vue de la formation d'un nouveau gouvernement de centre-droit doté d'un programme distinct de celui de l'équipe en place. S'il décidait de s'allier à l'opposition, le parti de Fini pourrait représenter une menace pour le Cavaliere.