Des émeutes en Chine contre des saisies de terrain, une vingtaine de blessés

Reuters
— 

Des centaines de villageois ont pris part à des émeutes dans le sud de la Chine pour protester contre un chantier dont l'ouverture a entraîné, selon eux, des saisies illicites de terrains, ont rapporté jeudi des médias chinois.
Les troubles se sont produits à Zhaotong, dans la province du Yunnan (sud de la Chine), où des habitants armés de pelles et de bâtons s'en sont pris à des ouvriers sur le chantier d'un nouvel axe routier. Les premières violences ont éclaté dès mardi, et les médias chinois parlent d'une vingtaine de blessés.


Les policiers ont tout d'abord été dépassés par l'ampleur des protestations et les manifestants ont renversé et incendié des véhicules par dizaines. Dix voitures de police ont ainsi été carbonisées, indique le Centre d'information sur les droits et de l'homme et la démocratie, organisation basée à Hong Kong. Par la suite, 2.000 policiers anti-émeutes ont été déployés pour contenir les violences, ajoute cette organisation.