L'ONU accuse le Kenya de renvoyer des réfugiés somaliens

Reuters

— 

Le Kenya oblige des réfugiés somaliens à retourner dans leur pays en guerre, en violation des conventions internationales, ont dit mercredi les Nations unies.
Le Haut Commissariat de l'Onu pour les réfugiés (HCR) a déclaré qu'une partie des 8.300 Somaliens bloqués à un poste-frontière dans le nord-est du Kenya avait déjà rebroussé chemin. Il s'agit essentiellement de femmes, d'enfants et de personnes âgées.
Aux termes des conventions de Genève, il est illégal de bloquer l'accès à son territoire à des personnes fuyant leur pays de crainte d'y être tuées.