Indonésie: Le tsunami a fait au moins 272 morts

CATASTROPHE NATURELLE Et quelque 412 disparus, selon le dernier bilan avancé par les autorités....

M.P. avec AFP

— 

Le volcan Merapi est entré en éruption mardi 26 octobre 2010, faisant plusieurs dizaines de morts.
Le volcan Merapi est entré en éruption mardi 26 octobre 2010, faisant plusieurs dizaines de morts. — C. PRIMA/ AFP

Une terrible loi des séries. L'Indonésie se bat sur deux fronts, celui du volcan Merapi, entré mardi en éruption et qui a fait au moins 25 morts et celui des îles de l'ouest de Sumatra, touchées lundi par un tsunami et dont le bilan ne cesse d'augmenter. Ce mercredi midi, les autorités indonésiennes ont fait état de 272 morts et 412 disparus. Ces îles, très prisées des surfeurs, ont été touchées par une vague de trois mètres, consécutives à un puissant séisme d'une magnitude de 7,5 sur l'échelle de Richter.

Les opérations de secours sont compliquées car les îles Mentawaï sont difficiles d'accès, uniquement par bateau depuis Padang, la grande ville portuaire de l'ouest de Sumatra, d'où s'organisent les secours. Cette région est considérée comme «à risques élevés» car elle est située dans une zone de subduction, où les plaques tectoniques indo-australienne et eurasienne se rapprochent à la vitesse de cinq à six centimètres par an.

19.000 personnes évacuées

L'Indonésie subit le réveil d’un de ses volcans les plus actifs, le Merapi, situé sur l'île de Java, qui a fait au moins 25 morts selon les autorités.

Ce volcan, qui culmine à 2.914 m, est entré en éruption à dix reprises mardi, envoyant des nuages de fumées toxiques et de cendres jusqu'à 1,5 km de haut et le long des pentes du volcan, densément peuplées car très fertiles. «Bien qu'aucune éruption n'ait été enregistrée depuis lundi, les personnes doivent rester dans les abris », a indiqué Surono, chargé de la surveillance des volcans en Indonésie. 

Les autorités avaient relevé à son maximum lundi le niveau d'alerte face à un risque d'éruption imminente et ordonné l'évacuation de 19.000 personnes habitant sur les pentes.

Il y a un peu plus d'un an, le 30 septembre 2009, Padang et sa région avaient été frappés par un séisme de 7,6, qui a entraîné la mort d'un millier de personnes et provoqué d'importants dommages.