Haïti touché par le choléra

SANTE L'épidémie est arrivée jusqu'à Port-au-Prince...

avec AFP

— 

F. EVENS/ REUTERS

Dix mois après le séisme dévastateur qui a fait plus de 250.000 morts, Haïti est touché par une épidémie de choléra qui a déjà fait 220 morts. L’épidémie, surtout recensée dans le centre du pays, a touché la capitale de Port-au-Prince dans la nuit de samedi à dimanche, selon l'Organisation panaméricaine pour la santé (OPS), une branche de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Le nombre de cas détectés n’a pas été rendu public, mais, dans le pays, au moins 3.000 personnes ont été hospitalisés mais les autorités sanitaires sont dépassées faute de moyens suffisants.

Des milliers de sinistrés du tremblement de terre de janvier survivent à Port-au-Prince dans des villages de tentes, dans des conditions sanitaires précaires et où l'épidémie pourrait se propager rapidement.

Distribution de médicament

Le président haïtien, René Préval, accompagné du ministre de la Santé Alex Larsen, a entrepris samedi matin une tournée d'inspection dans les régions affectées par l'épidémie, a annoncé le directeur du ministère de la santé. Il a assuré que les autorités étaient en train de prendre des mesures pour distribuer de l'eau traitée à la population.

Vendredi, le ministère avait lancé un appel demandant à la mission de stabilisation de l'ONU déployée en Haïti de prendre en charge la distribution des médicaments qui sont fournis par des instances internationales. Le gouvernement a appelé les Haïtiens à limiter leurs déplacements, à éviter de se rendre dans les zones de concentration de la maladie et de suivre les consignes sanitaires.

Le choléra, une maladie hautement contagieuse causé par une bactérie, provoque de très violentes diarrhées. En l'absence de soins immédiats basés d'abord sur une réhydratation, cette déperdition gravissime de liquides (un malade peut perdre 10% de son poids en quatre heures) est souvent mortelle.