La CEDH condamne l'interdiction de la gay pride de Moscou

AFP

— 

La Cour européenne des Droits de l'Homme (CEDH) a condamné ce jeudi l’interdiction systématique des gay pride à Moscou. Selon l’institution, cette interdiction est une forme de discrimination et une atteinte à la liberté de rassemblement.
La communauté homosexuelle de Russie s’est réjouie de cette condamnation. «C'est une décision historique, car nous sommes les premiers défenseurs des droits de l'Homme en Russie à se voir reconnaître le droit à la liberté de rassemblements grâce la Cour européenne», a déclaré à l'AFP le dirigeant de l'association de défense des droits des homosexuels, Nikolaï Alexeev. Ce dernier avait déposé la plainte en tant qu'organisateur de ces défilés interdits et a obtenu 12.000 euros au titre du «dommage moral».
La police de Moscou a jusqu'à présent dispersé brutalement toutes les tentatives de rassemblements des gays et la plupart des manifestations de l'opposition.