Vu de l'étranger: Les manifestations françaises et le spectre de mai 68

SOCIAL Nos voisins tentent de comprendre le mouvement. Et ont souvent recours à des raccourcis trompeurs...

Philippe Berry

— 

Une voiture qui brûle à Nanterre, le 19 octobre 2010, en marge des manifestations contre la réforme des retraites.
Une voiture qui brûle à Nanterre, le 19 octobre 2010, en marge des manifestations contre la réforme des retraites. — REUTERS

De notre correspondant à Los Angeles

Voitures qui brûlent, vitrines cassées, pénurie de carburant qui guette, grèves dans les transports... En regardant Fox News et CNN ces derniers jours, le téléspectateur américain ne peut arriver qu'à une conclusion: la révolution n'est pas loin. «Réfléchissez à deux fois avant d'aller passer votre lune de miel dans la ville de l'amour», avertit même un journaliste, tandis que le LA Times titre «La jeunesse fait monter la température».

Même refrain côté britannique: «De nombreuses personnes craignent une répétition des événements de mai 68», lâche le Daily Mail, sans préciser qui sont ces «nombreuses personnes». The Guardian titre également sur «le spectre de 1968» tandis que The Independent fait l’amalgame avec les émeutes de 2005.

Tentative d'explication

Tous les médias ne cèdent pas aux raccourcis racoleurs. La BBC se fend d'un long questions-réponses pour tenter de décrypter le mouvement. «Les syndicats et les opposants estiment qu'un fardeau injuste est mis sur le dos des travailleurs, surtout celui des femmes, des chômeurs et de ceux qui travaillent à temps partiel, qui pourraient avoir du mal à cotiser 41.5 ans», explique la BBC.

La radio publique américaine NPR tente également d'aller au-delà du cliché initial «les Français sont des fainéants». «La réforme des retraites est le déclencheur d'une vague de protestations plus vaste contre la politique de privatisation et les coupes budgétaires dans le secteur public opérées par Nicolas Sarkozy».

NPR compare la situation de la France à celle de l'Angleterre sous Thatcher. A une différence près, selon la radio: «Les Français ont l'une des cultures les plus conservatrices d'Europe. Ils sont par nature opposés au changement».