Chili: Les «33» voulaient sortir de la mine avant l'accident, mais n'ont pas eu le droit

AFP

— 

Les 33 mineurs, sauvés la semaine dernière au Chili après 69 jours à plus de 600 m sous terre, avaient demandé à sortir de la mine trois heures avant l'éboulement qui les a piégés le 5 août, mais leurs responsables le leur ont interdit, selon un député.
Le député Carlos Vilches a recueilli le témoignage de Juan Illanes, un des «33» : «Il m’a signalé qu’ils ont commencé à entendre des bruits très forts à 11h. Ils ont demandé à sortir mais on ne leur a pas donné l'autorisation. Ils pensent que les propriétaires et les gérants ont commis une négligence».
«Les conditions et les risques étaient connus, mais ces messieurs ont fait comme si de rien n'était (...) La raison commandait de faire sortir» les mineurs, a ajouté l’élu.