Pologne: Le gouvernement dénonce le «chantage» de l'Eglise sur la fecondation in vitro

AFP

— 

Le porte-parole du gouvernement polonais Pawel Gras a dénoncé mardi le «chantage» de l'Eglise, au lendemain d'un violent réquisitoire des évêques contre la fécondation in vitro (FIV), thème d'un débat au Parlement cette semaine.
Dans une lettre adressée lundi au président, au Premier ministre et aux parlementaires, les évêques ont dénoncé la FIV qu'ils considèrent comme «la petite sœur de l'eugénisme».
«L'Eglise a le droit d'articuler ses opinions, mais je n'ai jamais pensé qu'elle allait le faire de façon aussi drastique», a déclaré Pawel Gras, qui a fustigé «des menaces et des tentatives de pression et de chantage».