L'armée américaine accusée d'avoir une prison secrète en Afghanistan

AFP

— 

Les Etats-Unis disposent d'une prison secrète en Afghanistan où les détenus subissent de mauvais traitements, a assuré vendredi une organisation financée par le milliardaire américano-hongrois George Soros, «Open Society Foundation».

Dans un rapport intitulé «Conditions de détention dans une unité de contrôle de la base aérienne de Bagram», l'organisation assure avoir recueilli le témoignage de 18 personnes qui disent avoir été emprisonnées dans cet endroit entre 2007 et 2010.

Les détenus sont exposés à une lumière ou à un froid excessifs, privés de sommeil ou encore laissés sans vêtements. La nourriture est inappropriée, et il est impossible de pratiquer sa religion, affirme le rapport.

Cette «prison secrète», appelée «prison noire», ou «prison de Tor» par les Afghans, se trouve sur la base aérienne située au nord-est de l'Afghanistan, et est distincte de la prison officielle, poursuit le document.

Un porte-parole du Pentagone a déclaré que «le ministère de la Défense n'avait aucune prison secrète», mais qu'une enquête était en cours pour vérifier les affirmations du rapport.