Sauvetage des mineurs chiliens: pour le moment, tout se passe bien

CHILI Cinq mineurs ont déjà été sauvés...

O.R. avec AFP

— 

Le deuxième mineur chilien salué par le président Sebastian Pinera, à sa sortie de la mine, mercredi 13 octobre 2010.
Le deuxième mineur chilien salué par le président Sebastian Pinera, à sa sortie de la mine, mercredi 13 octobre 2010. — REUTERS/Jose Manuel de la Maza

Un petit garçon, en larmes, qui se dirige calmement vers son père. La remontée du premier mineur chilien, Florencio Avalos, s’est faite sous les yeux de 2.000 journalistes, et de plusieurs millions de téléspectateurs, dans la nuit de mardi à mercredi. Sa famille l’attendait dès la sortie d’une petite capsule, très étroite, qui lui a permis de remonter les 600 mètres qui le séparaient de la surface. 

>> Suivre la remontée des 33 mineurs en direct par ici

Il aura passé 68 jours bloqué au fond de la mine, avec 32 de ses compagnons. Quatre autres mineurs sont également remontés, tous équipés de lunettes de soleil, après tant de jours privés de lumière. Une fois en haut, les hommes ont été conduits dans un hôpital de campagne, installé sur place. Là, ils ont subi une première auscultation médicale. 

Une opération «sans comparaison dans l’histoire de l’humanité» 

Le président chilien Sebastian Pinera a souligné une opération «sans comparaison dans l’histoire de l’humanité». «Jamais auparavant un tel sauvetage n'avait été tenté», a-t-il dit à la sortie du puits de secours, juste après la remontée en surface dans la nuit de Florencio Avalos. 

«Que la leçon des mineurs reste pour toujours avec nous», a souhaité le chef de l'Etat. «Ils ont démontré, comme l'ont démontré les victimes du tremblement de terre (de février) et ceux qui reconstruisent, que lorsque le Chili s'unit, et il le fait dans l'adversité, il peut réaliser de grandes choses». 

Le déroulement rapide des remontées en surface, d'une heure environ par mineur en comptant la redescente de la nacelle et sa préparation, suggère que tous les 33 mineurs pourraient être secourus en 24 heures, si le rythme se maintient.