Liu Xiaobo dédie son Nobel aux victimes de Tiananmen

AFP

— 

«Ce prix est dédié aux âmes perdues du 4 juin», a lancé Liu Xiaobo, lauréat du Nobel de la paix, plus de 21 ans après la sanglante répression en juin 1989 du mouvement démocratique à Pékin. Lui-même avait pris part au mouvement et tenté de jouer les médiateurs entre les autorités et les étudiants.
Liu Xiaobo, devenu la bête noire du régime communiste, a adressé ces propos à son épouse Liu Xia, venue lui rendre visite sous escorte policière dans sa prison du nord-est de la Chine.
Le dissident a assuré à sa femme que les morts à Tiananmen avaient donné leur vie «pour la paix, la liberté et la démocratie». Les paroles du détenu, premier citoyen chinois à se voir décerner le Nobel de la paix, ont ensuite été diffusées par l'ONG Human Rights in China (HRIC), dont le siège est à New York.