appels Contre la peine de mort

— 

La 8e Journée mondiale contre la peine de mort a donné lieu, hier, à plusieurs appels à travers le monde. Au Japon, où 107 prisonniers sont dans les couloirs de la mort, seuls quelques dizaines de manifestants se sont réunies pour réclamer la suppression de la peine de mort. A Paris, environ 300 personnes, dont des Iraniens, se sont rassemblées devant le Centre Pompidou.
D'après Amnesty International, au moins 1 708 personnes ont été exécutées dans 18 pays en 2009. Sur ce morbide podium, la Chine, avec 1 000 exécutions, suivie de l'Iran (388) et de l'Irak (120). Derrière, les Etats-Unis se placent à la cinquième place avec 52 exécutions prononcées en 2009. « L'abolition universelle de la peine de mort est plus proche qu'on ne le croit », a déclaré Robert Badinter, qui avait défendu en 1981 cette idée en France. « Il demeure trois îlots de résistance : la Chine, les Etats-Unis et les Etats islamistes », a-t-il ajouté.