les mineurs vont revoir le jour

Acacio pereira (avec afp)

— 

Extraire tous les mineurs devrait prendre un jour et demi à deux jours.
Extraire tous les mineurs devrait prendre un jour et demi à deux jours. — J. MABROMATA / AFP

Le sauvetage des mineurs bloqués depuis deux mois au fond d'une mine du Chili est entré dans sa dernière phase hier, avec pour objectif de ramener à la surface les « 33 », probablement à partir de la journée de mercredi. Les mineurs sont bloqués à environ 700 m de profondeur depuis un éboulement survenu le 5 août dans cette mine d'or et de cuivre isolée en plein désert d'Atacama, dans le nord du pays.

« C'est une sensation très forte »
Moins de 24 heures après avoir terminé le premier puits d'évacuation des mineurs, les secouristes ont entamé dans la nuit de samedi à dimanche la pose des tubes métalliques de six mètres de large destinés à faciliter le passage de la capsule Phénix, qui remontera les mineurs un par un.
L'opération devait être achevée ce matin, selon l'ingénieur en chef, Andres Sougarret. Il faudra 48 heures supplémentaires pour installer en surface le dispositif de grues, de treuils et de poulies qui commandera les va-et-vient de la nacelle. L'évacuation des mineurs commencera alors « le plus rapidement possible », de jour ou de nuit, a assuré le ministre des Mines, Laurence Golborne. Hisser tous les mineurs devrait prendre un jour et demi à deux jours.
Alors que les autorités tablaient sur trois à quatre mois de travaux pour sortir les mineurs de la mine, quand ils ont été repérés dix-sept jours après l'accident, le 22 août, les délais n'ont cessé d'être revus à la baisse. Samedi matin, les familles ont célébré la jonction entre le puits de secours et la galerie où se trouvent les mineurs, embrassant avec effusion les ingénieurs et secouristes ayant travaillé sur le forage.