Le flux toxique a atteint le danube

Armelle le goff

— 

Les boues toxiques ont détruit l'écosystème de la rivière Marcal (en haut). Hier, celui de la branche principale du Danube a commencé à être affecté (en bas).
Les boues toxiques ont détruit l'écosystème de la rivière Marcal (en haut). Hier, celui de la branche principale du Danube a commencé à être affecté (en bas). — A. KISBENEDEK / AFPA. KISBENEDEK / AFP

Le flux toxique provoqué par la rupture d'un réservoir d'une usine d'aluminium, lundi en Hongrie, a atteint hier le Danube, deuxième plus grand fleuve d'Europe. Auparavant, les boues toxiques de couleur rouge s'étaient déversées dans la rivière Marcal et alentour où, selon les experts et le chef régional des services anticatastrophes, Tibor Dobson, à l'agence de presse nationale MTI, l'écosystème a très vite été anéanti. Hier, l'écosystème de la branche principale du Danube a commencé à être affecté : plusieurs poissons morts ont été observés.

La catastrophe de Camelford
« Cet accident est une catastrophe écologique », confirme Guy Berthon, ancien directeur de recherche au CNRS qui explique qu'un taux alcalin élevé s'apparente à un dangereux poison. « L'aluminium est toxique, rien que toxique », poursuit le chercheur. Un exemple des dangers de l'aluminium sur la santé humaine ? La catastrophe de Camelford, survenue en Grande-Bretagne en 1988 après qu'un camion a accidentellement déversé 20 tonnes de sulfate d'aluminium dans un réservoir d'eau potable. Environ 20 000 personnes ont alors été exposées à cette substance pendant plusieurs semaines, à des taux 500 à 3 000 fois supérieurs à la normale (200). En mai 2004, une habitante serait décédée, selon une étude parue dans Journal of neurology, neurosurgery and psychiatry, d'une forme rare de la maladie d'Alzheimer, déclenchée par son exposition à la pollution. Selon les mesures effectuées par les Services des eaux hongrois, le taux alcalin du Danube s'élevait à 9,4, contre environ 9 plus tôt dans la matinée, alors que la normale est à 8. Les experts estiment toutefois que s'il reste sous 10, la catastrophe écologique épargnerait le Danube. L'accident a déjà fait quatre morts et plus de 150 blessés. Trois personnes sont portées disparues.