Démission de Rahm Emanuel: Obama perd son bras droit

POLITIQUE Il a aussitôt nommé le beaucoup plus consensuel Pete Rouse...

Philippe Berry

— 

Le représentant de l'Illinois au Congrès, Rahm Emanuel, un proche de Barack Obama, a accepté de devenir son secrétaire général à la Maison Blanche.
Le représentant de l'Illinois au Congrès, Rahm Emanuel, un proche de Barack Obama, a accepté de devenir son secrétaire général à la Maison Blanche. — Alex Wong AFP/Archives

De notre correspondant à Los Angeles

Les membres démocrates du Congrès peuvent souffler. Rahm Emanuel ne viendra pas plus les plaquer tout nu contre le mur de la douche pour «courtiser leur vote». Le chief of staff (directeur de cabinet) d'Obama a démissionné, vendredi, a priori pour aller briguer la mairie de Chicago. Une inconnue: comment Obama va-t-il se débrouiller sans son bad cop préféré.

>> Le portrait de Rahm Emanuel à lire ici

La moitié de son majeur droit est resté coincée dans un couteau à viande quand il était petit, il a servi comme parachutiste volontaire dans l'armée israélienne... Sorti de la rugueuse machine politique de Chicago, «Rahmbo» ne plaisante pas, du haut de ses 1m70. En deux ans au service d'Obama, il a offert au président la réforme de l'assurance maladie ou encore le plan de relance de l'économie.

A la différence des démissions de plusieurs membres de la team économique de l'administration Obama, Emanuel part de son plein gré –il n'avait jamais caché que maire de Chicago était son job rêvé. Il a quitté son poste la larme à l'œil, recevant un poisson mort comme cadeau de départ. Selon la légende, il aurait en effet adressé ce présent à un sondeur dont il contestait les chiffres. Une scène reprise dans la série The West Wing (Rahm Emanuel a inspiré le personnage de Josh Lyman, et son frère a servi de modèle à Ari Gold, d'Entourage).

Opportunité

Ce départ tombe paradoxalement plutôt bien pour Obama: à l'approche des midterms –que les démocrates devraient perdre– se séparer d'Emanuel lui permet de choisir un homme plus consensuel en la personne de Pete Rouse. Ce dernier devrait être plus à même d'arrondir les angles avec les républicains.

Surnommé Yoda, Pete Rouse a servi comme chef de cabinet auprès de nombreuses personnalités démocrates dont Barack Obama en personne, quand il était sénateur. Ses conférences de presse seront sans aucun doute plus calmes que celles de son prédécesseur: Rahm Emanuel était célèbre pour lâcher des «fuck» en direct, obligeant les télé à le censurer.