Al-Jazira diffuse des images des otages français: «un signe encourageant» pour le quai d'Orsay

NIGER On les voit, répondant à des questions de leurs ravisseurs...

avec AFP

— 

AL-ANDALUS / TV GRAB / AFP

La chaîne Al-Jazira a diffusé ce jeudi des images non datées de sept expatriés, dont cinq Français, enlevés au Niger par Aqmi. Le ministère des Affaires étrangères a précisé que la photo avait «été authentifiée» et qu'elle «constitue un signe encourageant dans la mesure où elle montre tous les otages en vie». Un enregistrement sonore, mis en ligne sur un site islamiste, fait entendre les voix de quatre des cinq otages.

L'enregistrement montre sept personnes répondant à tour de rôle à des questions posées en français par un inconnu. Au moins quatre otages, présentés comme des Français, sont notamment interrogés sur leur état civil et leur nationalité, selon l'AFP, citant une source de la rédaction d'Al-Jazira. 

«Nous avons été enlevés la nuit dans notre logement (...) par un groupe d'Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) et nous sommes détenus à l'heure actuelle par Aqmi», déclare l'un des otages après avoir décliné son identité. Il était interrogé en français par un homme qui lui demandait de dire par qui il avait été enlevé.

«Enlevé et détenu par Aqmi»

Trois autres personnes, se présentant comme des Français, dont une femme, ont également décliné leur identité et dit chacun à son tour avoir été «enlevé et détenu par Aqmi», selon l'enregistrement audio d'une durée de 4 minutes et 5 secondes.

Sept personnes, dont un cadre d'Areva et son épouse, tous deux de nationalité française, et cinq employés de Satom (trois Français, un Malgache et un Togolais), ont été enlevés à leurs domiciles à Arlit, au Niger, dans la nuit du 15 au 16 septembre. 

Leur enlèvement a été revendiqué par Aqmi. Les images diffusées, si leur authenticité est prouvée, constitueraient la première preuve donnée par les ravisseurs que les otages sont en vie.