Aung San Suu Kyi sera libérée après les élections

BIRMANIE Elles ont lieu en novembre...

avec AFP

— 

La démocrate Aung San Suu Kyi est assignée à résidence depuis 1989.
La démocrate Aung San Suu Kyi est assignée à résidence depuis 1989. — AFP

La dissidente birmane Aung San Suu Kyi sera libérée quelques jours après les élections du 7 novembre, les premières depuis vingt ans, ont indiqué jeudi des sources officielles birmanes.

La lauréate du prix Nobel de la paix n'a pas vécue librement depuis sa dernière arrestation en 2003.

Elle avait été de nouveau condamnée en août 2009 à 18 mois supplémentaires de résidence surveillée, après l'intrusion en mai d'un illuminé américain qui s'était s'introduit à la nage à son domicile de Rangoun, situé sur les rives d'un lac.

Libérée le 13 novembre

«Sa détention sera terminée le 13 novembre, une semaine après les élections en Birmanie. Elle sera libérée conformément à la loi», a indiqué un responsable birman, sous couvert de l'anonymat.

«Le mois de novembre sera très chargé pour nous, à cause des élections et de la libération de Mme Aung San Suu Kyi. Elle sera libérée une semaine après les élections», a confirmé une autre source officielle.

La «Dame» de Rangoun a été exclue du scrutin en vertu du fait qu'elle purgeait une peine. Les élections sont considérées comme une mascarade en Occident.