Italie: Silvio Berlusconi obtient la confiance des députés

MONDE La perspective d'élections anticipées s'éloignent...

— 

Silvio Berlusconi a sauvé sa peau de président du Conseil italien, un jolie cadeau d'anniversaire pour celui qui fête ce mercredi ses 74 ans. Son coup de poker, remettre en jeu son mandat devant les députés de la Chambre, s'est révélé payant. Il a obtenu la confiance des parlementaires, notamment grâce au soutien des députés dissidents proche de Gianfranco Fini. Le spectre des élections anticipées, qui auraient pu être fatales au «Cavaliere», est donc éloigné. 

Le gouvernement a obtenu 342 voix, alors que la majorité absolue était de 309, compte tenu du nombre de présents. Les députés ayant voté contre la motion de confiance ont été 275 et les abstentions 3 au cours d'un vote nominal où chaque élu est appelé.

L'appui des dissidents

C'est certainement le discours qu'il a tenu ce matin qui a changé la donne en sa faveur puisque la partie était mal embarquée intialement, vu la dissidence des députés proches de son ex-allié Gianfranco Finni. Dans son intervention inhabituellement modérée, le président du Conseil italien a appelé à «retisser les fils de la cohésion nationale» et promis à sa majorité un débat «nécessaire et légitime», reconnaissant la nécessité d'un «parlement libre et fort». 

Un discours qui a porté puisque les 34 députés de droite dissidents, proche du président de la Chambre Gianfranco Finni, ont annoncé dans l'apprès-midi qu'il voteraient la confiance à Silvio Berlusconi.  «Nous ne nous soustrayons pas à notre devoir. Nous avons la volonté de voir toute la législature se poursuivre» jusqu'en 2013, a déclaré Italo Bocchino, leur chef de file.