David Miliband songerait à quitter les instances dirigeantes du Labour

AFP

— 

Le nouveau chef du parti travailliste britannique Ed Miliband a accrédité mercredi dans une interview à la BBC la thèse selon laquelle son frère David, rival malheureux dans la course à la direction du Labour, allait quitter les instances dirigeantes.
«Je sais que sa contribution à la politique sera importante à l'avenir», a dit Ed, 40 ans, à propos de son frère aîné qui a longtemps fait figure de favori dans l'élection au Labour provoquée par la démission de l'ancien Premier ministre Gordon Brown. «Je ne crois certainement pas que c'est la dernière fois qu'on entendra parler de lui», a-t-il ajouté.
David devait impérativement dévoiler ses intentions avant mercredi à 16h GMT, date de clôture des candidatures aux instances dirigeantes du Labour. Il se serait vu proposer le poste de ministre de l'Economie dans le «shadow cabinet» (gouvernement d'opposition), selon les médias.