La Turquie juge qu'elle est traitée de façon inéquitable par l'UE

AFP

— 

La Turquie s'estime traitée de façon inéquitable par l'UE qu'elle aspire à intégrer, a critiqué mercredi le ministre turc des Affaires européennes Egemen Bagis, citant notamment la question de la libéralisation des visas.
«Il y a des moments où nous sentons réellement qu'il y a deux poids, deux mesures», a déclaré Egemen Bagis, soulignant que son pays «ne demande pas de traitement de faveur, mais ne veut pas d'obstacles supplémentaires» par rapport aux autres candidats à l'adhésion.
Sur la question d'une levée des visas, «comparée à certains pays qui ont supprimé les visas avec l'UE, la Turquie est en bien meilleure position» alors qu'elle n'en bénéficie pas, a affirmé le ministre.