Alerte à la bombe dans un Boeing: le suspect relâché

TERRORISME Un avion pakistanais avait été forcé à atterrir en Suède...

N. Be. avec AFP

— 

B.STRONG / REUTERS

Le Canadien d'origine pakistanaise arrêté en Suède et soupçonné de tentative d'attentat contre un Boeing 777 reliant Toronto à Karachi a été relâché et aucune charge n'a été retenue contre lui, a annoncé samedi le parquet suédois.

«Le procureur de permanence a décidé de ne pas placer en garde à vue l'homme qui était soupçonné d'avoir des explosifs dans un avion», indique le parquet dans un communiqué.

L'avion a redécollé

«Les soupçons contre cet homme ne sont pas suffisamment solides pour le placer en garde à vue et il est donc libre de quitter la Suède», poursuit le parquet, précisant qu'«aucune information supplémentaire ne peut être donnée pour l'instant».

Le Boeing 777 de la Pakistan International Airlines (PIA), qui avait dû se poser en urgence à l'aéroport de Stockholm samedi matin après une alerte à la bombe, a décollé pour Manchester vers 17h05 locales, a annoncé à l'AFP un porte-parole de l'aéroport.

Fatigué, l'équipage n'était plus habilité à assurer le vol jusqu'au Pakistan cette nuit et la compagnie a choisi d'envoyer l'avion à Manchester avant de transporter les passagers au Pakistan, a expliqué à l'AFP Jan Lindqvist, porte-parole d'Arlanda, l'aéroport international de Stockholm.

Aucun explosif découvert

Malgré des heures de fouilles par la police, aucun explosif n'a été découvert, tandis que les autorités canadiennes ont annoncé l'ouverture d'une enquête pour vérifier si l'alerte, provoquée par un appel téléphonique d'une femme au Canada, était fondée ou s'il s'agissait d'un «canular terroriste».

L'appareil avait à son bord 261 personnes -243 passagers, dont le passager suspect, et 18 membres d'équipage, selon un porte-parole de PIA.