Birmanie: la dissidente Aung San Suu Kyi ne pourra pas voter aux législatives

AFP

— 

La célèbre dissidente birmane Aung San Suu Kyi, assignée à résidence et à ce titre exclue de toute forme de candidature aux prochaines législatives, ne pourra pas voter non plus, ont indiqué lundi des officiels birmans.
«Le nom d'Aung San Suu Kyi n'apparaît pas sur les listes électorales», a indiqué un responsable du quartier de Bahan de Rangoun, où elle réside.
Sa mise à l'écart totale était prévisible : les prisonniers birmans sont en effet privés de droits civiques par la Constitution de 2008. Et la prix Nobel de la paix, privée de liberté pendant la majorité des 21 dernières années, a écopé en 2009 de 18 mois supplémentaires d'assignation à résidence.