Fusillade en Allemagne: la forcenée a tué son ancien compagnon et son fils

FAIT DIVERS Les blessés sont hors de danger...

avec AFP

— 

Des pompiers éteignent un incendie à l'hôpital Sainte-Elizabeth, à Lorräch (Allemagne), où une fusillade a éclaté le 19 septembre 2010. 
Des pompiers éteignent un incendie à l'hôpital Sainte-Elizabeth, à Lorräch (Allemagne), où une fusillade a éclaté le 19 septembre 2010.  — KRISTOFFMELLER/AFP

Les autorités de Lörrach (sud-ouest de l'Allemagne) ont conclu ce lundi à un drame familial après une fusillade qui a fait quatre morts, dont une forcenée, dimanche soir dans cette ville proche de la France et de la Suisse.

«Il y a des raisons de penser que les corps trouvés dans l'appartement sont ceux de l'ancien compagnon de la femme (qui a ouvert le feu) et de l'enfant commun du couple», âgé de 5 ans, a indiqué la police de Lörrach ce lundi.

L'enfant serait un petit garçon, et non une fillette comme l'avait indiqué la police précédemment.

Plusieurs blessés, tous hors de danger

Plusieurs personnes ont été blessées, certaines grièvement, mais toutes étaient hors de danger ce lundi matin, a précisé la police.

Dimanche vers 18h, les pompiers ont été appelés pour une explosion suivie d'un incendie dans un appartement proche de l'hôpital Sainte-Elizabeth à Lörrach. A leur arrivée sur place, ils ont entendu des coups de feu et vu une femme armée sortir de l'immeuble et se rendre à l'hôpital voisin.

«Elle a tiré sur deux passants qui ont été grièvement blessés, mais sont hors de danger», a indiqué la police lundi. A l'hôpital, la femme a ensuite «tué un aide-soignant et a tiré sur un policier», qui a été grièvement blessé. Les forces de l'ordre l'ont finalement abattue.