Belgique: un responsable flamand affirme avoir été frappé par un francophone

AFP

— 

Un responsable politique flamand de premier plan, Jan Peumans, a affirmé jeudi avoir été frappé en Wallonie par un francophone qui ne voulait pas le voir chez lui.
«Etre agressé pour mes idées politiques, je ne l'aurais jamais cru», a déclaré Jan Peumans, président du parlement de Flandre et membre d'un parti indépendantiste, Nouvelle Alliance Flamande (N-VA), principal parti de Flandre.
Les faits remontent à dimanche. Le responsable politique se trouvait dans la commune de Visé, qu'il visitait avec son épouse. Il dit avoir été à un moment pris à partie par un francophone d'une trentaine d'années qui l'a poursuivi, insulté et frappé parce qu'il estimait que l'élu n'avait rien à faire en Wallonie. Jan Peumans affirme avoir souffert de saignements à la tempe et d'une mâchoire décrochée. Un plainte a été déposée auprès de la police locale.