La Turquie condamnée par la Cour européenne des droits de l'Homme

AFP

— 

La Turquie a été condamnée mardi dans le cadre de l'assassinat en 2007 du journaliste Hrant Dink, la Cour européenne des droits de l'Homme estimant notamment qu’Ankara n'avait pas protégé l'homme, assassiné par un nationaliste
Elle rendait son arrêt après la plainte des proches du journaliste turc d'origine arménienne assassiné le 19 janvier 2007 alors qu'il dirigeait à Istanbul l'hebdomadaire bilingue turco-arménien Agos.
La publication dans ce journal d'articles sur la question de l’identité des citoyens turcs d’origine arménienne, lui avait valu d'être reconnu coupable en 2006 de «dénigrement de l’identité turque». Le journaliste s'était notamment attiré la colère des nationalistes pour avoir qualifié de génocide les massacres d'Arméniens commis en Anatolie entre 1915 et 1917, un terme rejeté par Ankara. Il avait été assassiné de trois balles dans la tête à la sortie des bureaux d’Agos par un jeune nationaliste.