Iran: une militante des droits de l'Homme libérée sous caution

AFP

— 

Une journaliste et militante des droits de l'Homme iranienne risquant la peine de mort pour avoir été accusée d'être «ennemie de Dieu» a été libérée sous caution dimanche après neuf mois de détention, selon un site de l'opposition.
«Shiva Nazar-Ahari a été libérée de la prison d'Evine après avoir versé une caution de cinq milliards de rials» (environ 500.000 USD), a rapporté le site Kaleme.com.
Agée de 26 ans, Shiva Nazar-Ahari a été accusée début septembre par la justice d'être «moharebeh» (ennemie de Dieu) pour des liens supposés - qu'elle a vigoureusement démentis - avec l'Organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), principal mouvement de lutte armée contre le régime de Téhéran.