Japon: l'équipage d’un chalutier chinois libéré

AFP

— 

L'équipage d'un chalutier chinois arraisonné le 7 septembre par les autorités japonaises dans une zone de la Mer de Chine orientale revendiquée par les deux pays a été libéré, a annoncé le gouvernement nippon lundi.
«Cette après-midi, 14 personnes qui faisaient l'objet d'une enquête seront renvoyées (en Chine, ndlr) par avion charter et le navire sera également renvoyé», a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshito Sengoku.
Le capitaine du bateau de pêche, Zhan Qixiong, 41 ans, reste toutefois détenu par la justice japonaise, a-t-il ajouté.
Les faits avaient dégénéré en incident diplomatique. Le gouvernement chinois a convoqué à quatre reprises l'ambassadeur du Japon et reporté des discussions diplomatiques prévues avec Tokyo. Pékin avait aussi averti que l'incident pourrait avoir un «impact grave» sur les relations sino-japonaises.