Mineurs bloqués au Chili: un entraînement physique afin de préparer leur sortie

CATASTROPHE Leur remontée s'annonce périlleuse...

C.C. avec AFP

— 

HO NEW / REUTERS

Les choses avancent chaque jour un peu plus pour les 33 mineurs bloqués au fond d'une mine du Chili depuis 38 jours. Ils vont entamer ce lundi une préparation physique d'une heure par jour, avec vidéo et entraîneur en surface, pour les mettre en condition en vue de leur sortie, ont annoncé dimanche les autorités.

Les hommes bloqués à 700 m sous terre abordent «la phase la plus difficile», a par ailleurs estimé le ministre chilien de la Santé Jaime Manalich, considérant qu'«après quatre ou cinq semaines de vie en confinement» vont «apparaître des angoisses, ils vont avoir des hauts et des bas». «Nous sommes prêts à maintenir leur moral», a-t-il affirmé.

Entraîneur personnel à la surface

C’est ainsi qu’un entraînement physique va être mis en place. «Un entraîneur personnel sera en surface, leur transmettra des vidéos et concevra un programme d'exercices à travers la télévision» par fibre optique qui a été installée à 700 m de fond, a-t-il précisé.

La sortie des mineurs programmée entre début novembre et début décembre, prévoit de les extraire à travers les puits de secours de 700 m, un à un, via une cage-nacelle spéciale treuillée depuis la surface. Chaque ascension peut prendre entre 20 minutes et deux heures. Ils devront être «en très bon état physique», a souligné Jaimé Manalich.

«Plan A» en marche, «Plan B» suspendu

Dimanche, le forage des puits de secours a progressé très partiellement, avec un seul excavateur en action, l'autre étant à l'arrêt depuis quatre jours pour réparations. Le forage du puits dit «Plan B» est arrêté à 268 m de profondeur depuis mercredi, et les ingénieurs tentaient encore dimanche d'extraire des pièces métalliques cassées de la tête foreuse, qui obstruent le puits, a indiqué l'ingénieur Rene Aguilar.

En revanche, la «Strata 950», l'excavateur perçant depuis deux semaines le puits dit «Plan A» de secours, continue d'avancer «comme prévu». Il avait atteint 231 m de profondeur dimanche, sur un objectif de 702 m. Cet engin devra toutefois être arrêté pour entretien une fois atteint 250 m.