Deux Palestiniens tués par des tirs israéliens à Gaza

avec AFP

— 

Deux Palestiniens, dont un nonagénaire, ont été tués dimanche, et un troisième est porté manquant, à la suite de tirs israéliens dans le nord de la bande de Gaza près de la frontière avec Israël, selon des sources médicales palestiniennes.

«Ibrahim Abdallah Abou Sayed, un gardien de ferme âgé de 91 ans, et Ismaïl Walid Abou Roda, 20 ans, ont trouvé la mort dimanche après-midi dans des tirs de char israélien à l'est de Beit Hanoun», a déclaré à l'AFP un porte-parole des services médicaux locaux, Adham Abou Selmiya.

«Terroristes» 

Le petit-fils du gardien de ferme, Hossam Khaled, âgé de 17 ans (BIEN 17 ans), est porté manquant, selon le porte-parole.

Juste avant les tirs de char, des témoins ont entendu un explosion dans la même zone, ce qui pourrait signifier que des combattants palestiniens opéraient à cet endroit.

Interrogé, un porte-parole de l'armée israélienne à Jérusalem s'est refusé à tout commentaire dans l'immédiat mais la radio militaire israélienne a qualifié les deux tués de «terroristes» dont «l'un au moins était armé».

Plus tôt dans la journée, une roquette tirée par un groupe armé palestinien à partir de la bande de Gaza s'était abattue dans le sud d'Israël sans faire de victimes, selon une porte-parole de l'armée.

Il s'agit du septième tir d'un engin explosif de Gaza vers Israël depuis lundi, selon l'armée.