Chili: les mineurs vont pouvoir fumer un peu

SAN JOSE Après l'amélioration de la ventilation dans leur galerie...

avec AFP

— 

Capture d'écran d'une vidéo montrant trois des 33 mineurs chiliens bloqués dans une mine à Copiapo, près de Santiago, le 27 août 2010.
Capture d'écran d'une vidéo montrant trois des 33 mineurs chiliens bloqués dans une mine à Copiapo, près de Santiago, le 27 août 2010. — REUTERS/Chilean Mining Ministry/Handout

Les fumeurs parmi les 33 mineurs bloqués au fond d'une mine chilienne depuis le 5 août vont pouvoir fumer et ont déjà reçu des cigarettes, après l'amélioration de la ventilation dans leur galerie, ont indiqué ce samedi les autorités et secours.

«On a envoyé, sous contrôle, un certain nombre de cigarettes, à une personne qui fait la distribution, et il ne devrait pas y avoir de difficultés. Il s'agit de deux paquets par jour» au total, a annoncé à la presse à la mine de San Jose (nord) le gouverneur de la région d'Atacama, Ximena Matas.

Patches de nicotine

Il y a des fumeurs parmi les 33 hommes prisonniers de la mine, qui ont reçu des patches de nicotine, apparemment sans résultat satisfaisant, selon l'équipe de surface.

«On ne va pas leur envoyer un paquet chacun, mais une quantité raisonnable. Ce sont des personnes responsables, et nous pensons qu'ils vont très bien gérér la dose que nous leur envoyons", a précisé le Dr Jorge Diaz, membre de l'équipe médicale.

Un conduit multi-fonctions

La mesure a été rendue possible depuis l'installation ces dernières 48 heures d'un conduit multi-fonctions relié aux hommes à 700 m de fond; il permet un acheminement permanent en oxygène, en eau, ainsi qu'une communication téléphonique constante.

Le médecin a toutefois souligné que des cigarettes ne pourraient être grillées n'importe où et n'importe comment, car «malgré la ventilation améliorée, elle ne peut pas être optimale car ils restent confinés» sous terre.