L'Espagne apporte son soutien à Sakineh

AFP

— 

Le gouvernement espagnol a approuvé vendredi une déclaration de soutien à Sakineh Mohammadi Ashtiani, l'Iranienne accusée d'adultère et de meurtre et menacée d'être exécutée par lapidation dans son pays, souhaitant que cette pratique soit «définitivement éradiquée».
Cette déclaration vise à «soutenir l'action internationale qui se met en place face aux autorités de Téhéran» pour empêcher la lapidation, a expliqué la vice-présidente et porte-parole du gouvernement, Maria Teresa Fernandez de la Vega, pendant une conférence de presse à l'issue du conseil des ministres.
En condamnant «cette terrible pratique», Madrid veut manifester le «ferme engagement de l'Espagne en faveur de la protection des droits de l'Homme et de l'abolition de la peine de mort».