Des dizaines de morts au Darfour dans une attaque

avec AFP

— 

Des dizaines de personnes ont été tuées et plus d'une centaine blessées lors d'une attaque au Darfour, région troublée de l'ouest du Soudan, a affirmé vendredi un mouvement rebelle darfouri. L'Armée/Mouvement de libération du Soudan (SLA/M) a accusé l'armée, qui a nié être impliquée dans des violences, tandis que des informations, non confirmées pour l'instant, reçues par la force de maintien de la paix ONU-Union africaine au Darfour (Minuad), faisaient état d'une attaque d'hommes armés à cheval et à dos de chameau.

«Jeudi, de 14h jusqu'à la tombée de la nuit, l'armée a attaqué la région de Tabra, dans le sud-est de Jebel Marra (nord du Darfour), et l'attaque se poursuit ce matin», a affirmé un porte-parole du SLA/M, Ibrahim al-Helou.

L'attaque a «visé la région de Tabra, un marché vers lequel affluent les habitants des villages environnants. Elle a repris vendredi matin avec des hélicoptères et des Antonov. Soixante-quatorze personnes ont été tuées et 152 blessées, en majorité des civils qui étaient sur le marché», a-t-il ajouté. Joint par l'AFP, un porte-parole de l'armée a démenti toute implication des forces régulières soudanaises.