Des touristes français bloqués en Inde par de graves inondations

INTERNATIONAL Ils doivent être rapatriés par avion...

M.P. avec AFP

— 

MANAN VATSYAYANA/AFP

Comme son voisin et rival pakistanais, l’Inde est également touchée par les inondations dans le nord du pays, au Ladakh. Et une centaine de touristes français présents dans la région y sont bloqués. Ils devaient être rapatriés par avion depuis sa ville principale, Leh, vers New Delhi, a indiqué lundi le ministère des Affaires étrangères. «Un peu plus d'une centaine de Français se trouvent au Ladakh sur plus de 3.000 étrangers», a précisé la porte-parole adjointe du Quai d'Orsay. Cette centaine de voyageurs étaient venus faire du trekking dans la région himalayenne.

L'évacuation des étrangers est «en cours», et la France, par l'intermédiaire d'un agent consulaire arrivé lundi de Delhi, «s'occupe de ses ressortissants», a assuré la porte-parole. Si l’évacuation a pris du retard, c’est parce que les vols vers Leh ont été interrompus 48 heures avant de reprendre ce lundi matin. Le ministère des Affaires étrangères a précisé que quelque 6.000 soldats indiens étaient déployés au Ladakh pour rechercher, dans le cadre de patrouilles à pied et à bord d'hélicoptères, des personnes bloquées par les intempéries et les ramener sur Leh.



La région subit de graves inondations depuis les importantes pluies de la nuit de jeudi à vendredi, qui ont emporté habitations, routes, ponts et réseaux électriques. Le nombre des victimes est monté à 150 morts lundi et les autorités craignent qu'il s'aggrave, des centaines de personnes étant portées disparues.