Coulées de boues en Chine: Le secours cherchent 1.150 disparus

CATASTROPHE Le bilan est déjà passé de 127 à 337 morts...

J. M. avec AFP

— 

Un homme attend des nouvelles de sa femme, disparue dans des glissements de terrain dans la région de Gansu, en Chine, le 9 juillet 2010.
Un homme attend des nouvelles de sa femme, disparue dans des glissements de terrain dans la région de Gansu, en Chine, le 9 juillet 2010. — REUTERS/Stringer

Les secouristes et l'armée chinoise sont toujours à la recherche, ce lundi, des quelque 1.150 personnes disparues dans des glissements de terrain dans le Gansu. La catastrophe a déjà fait 88 blessés et le bilan a grimpé de 127 à 337 morts ce lundi, mais sur le terrain, les secours se battent contre des montagnes de boue, parfois à mains nues.

Les coulées de boue ont recouvert une zone de cinq kilomètres de long et 500 mètres de large, selon Chine Nouvelle, les eaux boueuses ayant atteint par endroit le 3e étage des bâtiments. Dans cette région montagneuse dont un tiers de la population est tibétaine, tous les bâtiments ont été rasés dans au moins trois villages par un torrent de boue et de pierres.

Nouvelles pluies à venir

«Nous avons entendu des signes de vie, des portables sonner et de faibles appels à l'aide», a déclaré Xu Jiaming, qui dirige 500 soldats, à Chine Nouvelle. Les secouristes travaillent à la pelle ou à mains nues, sans équipement lourd dont l'épaisseur de la boue empêcherait toute manoeuvre. Arrivé sur place dimanche, le Premier ministre Wen Jiabao a appelé les milliers de sauveteurs à tout faire pour retrouver des survivants et apporter des secours aux 45.000 personnes évacuées.

Des pluies torrentielles ont fait depuis le début de l'année en Chine plus de 2.100 morts ou disparus et provoqué l'évacuation de 12 millions de personnes dans le sud, le centre et plus récemment le nord-est. Un bilan qui pourrait encore s'alourdir puisqu'après une accalmie, de nouvelles pluies sont attendues dans les prochains jours dans le Gansu.