Inondations meurtrières en Europe centrale

METEO Samedi et dimanche, de fortes pluies ont fait au moins quinze morts dans quatre pays d'Europe de l'Est…

J.R.

— 

Les inondations ont ravagé plusieurs villages en République Tchèque, notamment dans la région de Liberec, dimanche 8 août 2010
Les inondations ont ravagé plusieurs villages en République Tchèque, notamment dans la région de Liberec, dimanche 8 août 2010 — David W. Cerny / REUTERS

Des pluies diluviennes ont entraîné d'importantes crues, ce week-end, en Europe centrale. Dimanche, le bilan humain s'est alourdi à au moins 15 morts en Allemagne, République Tchèque, Lituanie et Pologne.

En Lituanie, de violents orages ont provoqué des chutes d'arbres et de murs. Elles ont causé la mort de quatre personnes, dans le sud et le nord du pays, dimanche. L'eau a coupé plusieurs routes du pays et des milliers d'habitants sont privées d'électricité.

Evacuation

En Pologne, les crues ont fait trois morts, noyés, en Basse-Silésie, au sud-ouest du pays et près des frontières tchèque et allemande. Bogatniya, une ville de 20.000 habitants, a été gravement endommagée samedi: la rivière Miedzianka est sortie de son lit provoquant des crues soudaines, qui ont été grossies par la rupture d'un barrage.

Dimanche, 700 personnes ont été évacuées et plus de 4.000 foyers restaient sans électricité dans cette zone. L'armée, la police et les pompiers s'affairent lundi à l'évacuation des victimes et au dégagement des rues remplies de débris et de véhicules endommagés.

Trois morts noyés

De l'autre côté de la frontière, en Allemagne, les autorités ont évacué 1.400 personnes autour de la ville frontalière de Görlitz, où le niveau de la Neisse est monté de sept mètres. Dans la Saxe, au sud-est du pays, trois personnes sont mortes noyées dans une cave, samedi, en raison de pluies torrentielles.

En République tchèque, le bilan est passé dimanche de quatre à cinq morts. Trois personnes étaient toujours portées disparues. 1.000 foyers ont été privés d'électricité et 4.000 de gaz dans la région de Liberec, au nord de Prague. Dans le pays, de nombreux villages restent coupés du monde, en raison de la montée des eaux. Les trains ne circulent pas et la boue rend difficile l'acheminement de camions et de secouristes dans les zones les plus affectées.

La pluie a cessé de tomber dimanche, en début d'après-midi et la décrue a commencé, notamment dans l'Est de l'Allemagne et en République Tchèque. Dans ces quatre pays, les pronostics météo sont plutôt optimistes.