Incendies en Russie: déjà 50 morts et toujours des flammes

SINISTRE La canicule ne faiblit pas dans le pays...

J. M. avec AFP

— 

S.KARPUKHIN / REUTERS

Les incendies de forêt qui font rage en Russie ont fait 50 morts, a annoncé ce jeudi le ministère russe des Situations d'urgence. Des dizaines de milliers de pompiers, de militaires et de secouristes, continuent de se battre contre les flammes sur des milliers d'hectares dans la partie occidentale du territoire. Et la canicule qui sévit dans le pays depuis début juillet, et qui est à l'origine des sinistres, ne donne aucun signe de répit.

Un vent chaud a répandu mercredi la fumée âcre des feux de forêt et de tourbières de la région partout dans la capitale, même dans le métro. «Dans certaines stations, les conducteurs ne voyaient guère les dernières voitures des trains», relève le quotidien populaire Komsomolskaïa Pravda.

Etat d'urgence

Dans les rues de Moscou, plusieurs passants portaient des masques de protection, d'autres s'appliquaient un chiffon humidifié sur la bouche et le nez. La fumée a commencé à se dissiper ce jeudi dans la ville, où l'odeur de brûlé est moins forte que la veille. La visibilité sur les autoroutes était suffisante, ainsi que dans les aéroports qui fonctionnaient normalement, a indiqué l'agence Interfax.

Le président Dmitri Medvedev, qui a décrété l'état d'urgence dans sept régions russes, a ordonné mercredi de prendre des mesures pour protéger les installations stratégiques, notamment nucléaires, contre ces violents incendies.