Le crash d'un Boeing au Zimbabwe était en fait un exercice de simulation

ACCIDENT La nouvelle avait été prise au sérieux...

J. M. avec AFP

— 

L'«accident» qui s'est produit ce jeudi matin à l'atterrissage d'un Boeing 767 en provenance de Londres à l'aéroport international de Harare, était en fait un exercice de simulation. L'Autorité civile de l'aviation du Zimbabwe l'a confirmé en fin de matinée. «Nous tentons d'établir les causes de l'accident. Nous avons mis en place une ligne téléphonique d'urgence», avait pourtant indiqué son directeur David Chawota un peu plus tôt.

Le précédents dees phacochères

«L'aéroport fait un exercice (...) Nous n'en savions rien mais il y a des ambulances et des policiers autour de l'aéroport pour que ça fasse vrai», avait de son côté déclaré un membre de Kenya Airways, dont les propos avaient été confirmé par la compagnie South African Airways. Mais selon des témoins, plusieurs ambulances se dirigeaient vers l'aéroport, où de la fumée avait été aperçue. En novembre 2009, un appareil d'Air Zimbabwe avait été victime d'une sortie de piste sur ce même aéroport après avoir percuté un groupe de phacochères.