Le gouvernement canadien ouvre une enquête après la diffusion d'une vidéo montrant deux femmes voilées embarquer dans un avion

MONDE Pour le ministre des Transports, il s'agit d'«une menace grave pour la sécurité des voyageurs aériens»...

Anaïs Machard avec AFP

— 

Le ministre des transports du Canada, John Baird a ordonné une enquête après la diffusion, sur le site de partage Youtube, d'une vidéo montrant des femmes entièrement voilées monter à bord d'un avion sans présenter leurs visages. La scène se passe à un comptoir d'Air Canada à l'aéroport Pierre-Elliott-Trudeau le 11 juillet dernier, lors de l'embarquement d'un vol entre Montréal et Londres, selon son auteur, un internaute britannique.

La loi canadienne stipule que l’identité de chaque passager doit être bien vérifiée avant qu’ils ne montent à bord d’un avion. Des faits «très troublants» d’après le ministre et une situation «qui présente une menace grave pour la sécurité des voyageurs aériens» si cela s’est exactement passé comme la vidéo le laisse à montrer.

Images pas complètement probantes

En effet, sur les images de la vidéo les deux femmes sont accompagnées d’un homme. Celui-ci donne leurs trois passeports à l’agent et on voit ensuite clairement les deux femmes, entièrement voilées, passer sans se faire inspecter par personne.

Cependant, les faits restent flous, les images n’étant pas entièrement probantes: Il est impossible de voir la continuité de l'action lors de l'embarquement du vol. Les séquences sont entrecoupées de commentaires de l'auteur, qui se veulent dénonciateurs.

Le gouvernement canadien a aussitôt affirmé sa fermeté sur ces questions, par le biais d'un communiqué du ministre des Transports: «Si nos politiques actuelles en matière de sécurité (...) sont jugées déficientes, notre gouvernement prendra les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et la sûreté du public voyageur.»

En raison de débordements systématiques sur ce genre de sujet, nous nous voyons contraints de fermer cet article aux commentaires. Merci de votre compréhension.