Raoul Moat s'est suicidé, la chasse à l'homme est terminée

ROYAUME-UNI Sa traque, qui durait depuis une semaine, était suivie en direct à la télévision...

avec AFP

— 

Ho New / Reuters

Une vaste chasse à l'homme menée depuis une semaine par la police britannique et suivie en direct par les caméras de télévision a pris fin dans la nuit de vendredi à samedi avec le suicide apparent de Raoul Moat, fugitif et meurtrier présumé, à l'issue de plusieurs heures de négociations.

«La police peut confirmer que Raoul Thomas Moat (...) est mort à l'hôpital tôt ce samedi matin», a annoncé la police. «Après plusieurs heures de négociations entre Moat et la police (...), à environ 1h15, il semble, selon les informations disponibles, qu'il se soit tiré une balle», a ajouté la police.

160 policiers à ses trousses

La police avait encerclé vendredi soir, dans le village de Rothbury, au nord de Newcastle (nord-est de l'Angleterre), Raoul Moat, videur de boîte de nuit de 37 ans, traqué après avoir abattu début juillet, peu après sa sortie de prison, le nouveau compagnon de son ex-petite amie et grièvement blessé celle-ci ainsi qu'un policier.

La chasse à l'homme, suivie en direct par les télévisions britanniques et impliquant quelque 160 policiers - groupes d'assaut, tireurs d'élite, commandos de Scotland Yard - soutenus par des blindés légers et des hélicoptères, avait permis de resserrer l'étau vendredi soir autour du fugitif aux abords de Rothbury.

Six complices présumés arrêtés

«La police a découvert un homme correspondant au signalement de Raoul Thomas Moat (vendredi) vers 19h, sur les berges d'une rivière dans les environs de Rothbury», a expliqué le commissaire Mark Denett après le dénouement.

«Quand il a été découvert, il était armé. Des experts en négociation ont été dépêchés pour s'entretenir abondamment avec lui pendant plusieurs heures», a-t-il précisé, ajoutant qu'aucun policier n'avait été blessé. Les enquêteurs ont arrêté jusqu'ici six personnes soupçonnées d'avoir aidé le fugitif.