Défaite pour les anti-armes à feu aux Etats-Unis

JUSTICE La Cour suprême a tranché: les Etats ne peuvent pas limiter ou interdire la possession des armes à feu au niveau local...

Philippe Berry avec agence

— 

Des armes de poing
Des armes de poing — REUTERS/J. SALDARRIAGA

C'était la décision de la Cour suprême la plus attendue de l'année. Par cinq voix contre quatre, elle a offert une victoire au lobby pro-armes. La plus haute instance judiciaire américaine a estimé lundi que les Etats ne pouvaient pas limiter ou interdire la possession des armes à feu, garantie par le deuxième amendement de la Constitution.

Le deuxième amendement, qui date du XVIIIe siècle, affirme: «Une milice bien organisée étant nécessaire à la sécurité d'un Etat libre, le droit qu'a le peuple de détenir et de porter des armes ne sera pas transgressé».

Différentes interprétations

Il s'agissait alors, affirment les partisans de la régulation des armes, d'empêcher l'Etat fédéral (niveau de Washington, ndr) de chercher à prendre le contrôle des Etats. Mais en juin 2008, la Cour suprême avait interprété l'amendement comme le droit pour chaque citoyen de posséder une arme chez lui pour son auto-défense.

Qualifiée d'historique à l'époque, la décision ne s'appliquait cependant qu'à l'Etat fédéral. Chaque Etat conservait le droit de promulguer ses propres lois, comme l'interdiction des armes de poing en vigueur à Chicago depuis 28 ans.

Echec des libéraux

Un habitant de l'Illinois, soucieux de se défendre contre «les dealers et les bandes», avait donc saisi la Cour pour qu'elle étende cette interprétation. Ce qu'elle a fait lundi, d'une toute petite voix. Un échec pour le juge Stevens, qui part en retraite à 90 ans sans avoir réussi à convaincre un de ses cinq collègues conservateurs de le rejoindre.

Dans sa décision de lundi, la Cour reconnaît aux Etats un droit «à un contrôle raisonnable» des armes à feu. Mais beaucoup de libéraux craignent des changements majeurs à venir. La National Riffle Association a d'ailleurs salué «un grand moment dans l'histoire américaine.»

 

Armes à feu

On estime à 275 millions le nombre d'armes à feu en circulation aux Etats-Unis (pour 300 millions d'habitants), selon des chiffres du département de la Justice. En 2005, trois-quarts des 10.100 homicides par armes à feu ont été commis avec une arme de poing.