Australie: Une femme à la tête du gouvernement

POLITIQUE C'est la première fois que ça arrive dans le pays...

M.P. avec AFP

— 

A.PORRITT/AFP

Julia Gillard est la première femme à être nommée à la tête d'un gouvernement australien. Cette ancienne avocate de 48 ans a été élue jeudi par les parlementaires réunis pour trouver un successeur au Premier ministre Kevin Rudd. Elle a bénéficié de l'éviction surprise de ce dernier au sein du parti travailliste, dont la popularité s'est délitée. 

Julia Gillard, qui  assumait depuis 2007 les fonctions de vice-Premier ministre, a remporté les voix des parlementaires travaillistes rassemblés pour désigner un successeur à Kevin Rudd. Elle a prêté serment jeudi lors d'une cérémonie organisée quelques heures seulement après ce «putsch» au sein du parti travailliste, dont M. Rudd avait récemment abandonné la direction.

«Je me sens très honorée»

«J'ai demandé à mes collègues d'apporter un changement en termes de leadership, car je crois qu'un bon gouvernement était en train de s'égarer», a-t-elle dit. «Je n'allais pas demeurer les bras croisés».

«Je me sens très honorée»,  a déclaré Julia Gillard à la presse à sa sortie du Parlement à Canberra. Elle a toutefois admis qu'elle n'avait «pas été élue par le peuple australien» et qu'elle demanderait «dans les prochains mois au gouverneur général de convoquer des élections de façon à ce que les Australiens puissent exercer leur droit originel et choisir leur Premier ministre».

Ce coup de théâtre au sein du parti travailliste a pris tout le monde de court, experts compris.