Brésil: plus d'un millier de disparus en raison de pluies torrentielles

INTEMPERIES Le bilan officiel provisoire est de 39 morts...

avec AFP

— 

T.SAMPAIO / AGENCIA ALAGOAS / AFP

Plus d'un millier de personnes sont portées disparues à la suite des pluies torrentielles qui se sont abattues sur le nord-est du Brésil, a annoncé lundi le gouverneur de l'Etat d'Alagoas, Teotonio Vilela Filho, cité par l'agence officielle Brasil.

65.000 personnes évacuées

Des chiffres officiels communiqués précédemment par la Défense civile avaient fait état de 32 morts dans les Etats d'Alagoas et de Pernambouc, et de 40.000 personnes ayant perdu leur logement. 65.000 autres avaient dû être évacuées. Le bilan officiel provisoire est désormais de 39 morts pour les deux Etats.

Certains villages sur les bords du fleuve Mundau ont été «rayés de la carte» et d'autres sont isolés à cause des crues, ont indiqué les pompiers. Le président Luiz Inacio Lula da Silva a annoncé le déblocage de fonds fédéraux pour aider les dizaines de milliers de personnes qui ont perdu tout ou partie de leurs biens à cause de ces inondations.

500 disparus dans un seul village

Dans le seul Etat d'Alagoas, «nous parlions en début d'après-midi de 26 morts et de plus de 1.000 disparus. Nous prions pour qu'ils soient en vie. Mais nous sommes inquiets parce que les corps commencent à apparaître sur les plages et dans les cours d'eau», a déclaré le gouverneur de cet Etat lors d'une conférence de presse.

La Défense civile a fait état de son côté de 607 disparus, dont 500 pour le seul village de Uniao dos Palmares, le plus touché par la crue de la rivière Mundau. «Toutes les rivières de Pernambouc descendent vers l'Alagoas. Avec le torrent ainsi créé, elles ont dévasté les villes», a ajouté le gouverneur. Dans l'Etat voisin de Pernambouc, 53 municipalités ont été décrétées en situation d'urgence, avec plus de 24.000 personnes évacuées et près de 18.000 ayant perdu leur habitation.