Un avion disparaît entre le Cameroun et le Congo avec deux Français à bord

AVIATION Ils travaillaient pour une compagnie minière...

C.C. avec AFP

— 

IDE

Un avion transportant onze personnes dont six Australiens, deux Français, deux Britanniques et un Américain pour le compte d'une compagnie minière, est porté «disparu» depuis samedi entre Yaoundé (Cameroun) et le nord-Congo, a annoncé dimanche le ministre de la Communication camerounais.

Des recherches difficiles

L'avion, un Casa C212, exploité par la compagnie congolaise Aero-Services, était parti samedi matin de Yaoundé et devait rejoindre Yangadou, petite ville minière congolaise qui dispose d'un aérodrome où seuls peuvent se poser de petits appareils. L'appareil était affrété par Cam Iron, filiale de Sundance Resources, selon le ministre camerounais de la Communication Issa Tchiroma Bakary.

Le Cameroun, le Congo et le Gabon ont dépêché dimanche des moyens sur la zone pour tenter de retrouver l'appareil, mais les recherches dans ce secteur où la forêt est «dense», ont été interrompues pour la nuit et devraient reprendre ce lundi, a-t-on annoncé côté congolais et camerounais.

L’Australie veut «retourner chaque pierre»

L'Australie a promis de consacrer d'importants efforts et de «retourner chaque pierre» afin de retouver les passagers, a déclaré le Premier ministre Kevin Rudd ce lundi. Parmi les personnes à bord figure Ken Talbot, l'un des hommes les plus riches d'Australie et l'un des directeurs de Sundance Resources, compagnie minière australienne.

A bord de l'avion avaient également pris place Geoff Wedlock, président de Sundance, et ancien patron de la division minerai de fer du groupe anglo-australien BHP Billiton, ainsi que Natasha Flacon Brian, une Française vivant à Brisbane, membre de l'état-major de Talbot.