Un condamné à mort fusillé en presque direct sur Twitter aux Etats-Unis

PEINE DE MORT L'Etat de l'Utah est le seul à faire perdurer cette pratique...

R.B-P.

— 

Ronnie Lee Gardner a été fusillé le 18 juin 2010 dans l'Utah
Ronnie Lee Gardner a été fusillé le 18 juin 2010 dans l'Utah — T.NELSON/AP/SIPA

Un condamné à mort a été fusillé par un peloton d’exécution ce vendredi matin dans l’Utah (ouest des Etats-Unis), malgré les appels à la clémence et un recours déposé devant la Cour Suprême de cet Etat. L'Attorney General (ministre de la Justice) de l'Etat, Mark Shurtleff, a presque tweeté l'execution en direct: «Je viens juste de donner l'ordre de procéder à l'exécution de Gardner. Que Dieu lui accorde la pitié qu'il a refusée à ses victimes», a-t-il écrit depuis son iPhone.

Un mode d'exécution choisi par le condamné

Ils étaient cinq tireurs d’élite à viser le cœur de Ronnie Lee Gardner. Cet homme de 49 ans avait été condamné pour le meurtre d’un avocat, Michael Burdell, alors qu’il tentait de s’enfuir d’un tribunal où il était accusé d’attaque à main armée il y a 25 ans.

Ronnie Lee Gardner avait choisi son mode d'exécution le 23 avril dernier. En effet, bien que les exécutions par balles ont été abolies en 2004 dans l'Utah, les condamnés à mort avant cette date conservent le droit de choisir entre l’injection létale (piqûre) et le peloton d’exécution.

Ronnie Lee Gardner est ainsi le premier condamné à mort fusillé aux Etats-Unis depuis 1996. Les proches de cet avocat avaient déclaré être hostiles à ce que l’exécution se fasse par balle, Michael Burdell étant lui-même un farouche opposant de la peine de mort. Sa fiancée, Donna Nu, a déclaré sur la CNN que Burdell «aimait la vie, et il n'aurait pas voulu voir Ronnie Lee être tué, en particulier en son nom».

Le directeur de la prison, Thomas Patterson, a indiqué que « certes la méthode est inhabituelle » mais qu’elle a été exécuté «professionnellement (…) dans une dignité absolue».