MSF déclare l'alerte rougeole

— 

Médecins sans frontières (MSF) tire la sonnette d'alarme. La rougeole revient. Si elle est de retour dans des zones de conflit, on constate aussi une flambée du nombre de cas et de décès dans des pays stables, comme le Malawi ou le Burkina Faso, où la maladie semblait sous contrôle grâce aux campagnes de vaccination de ces dernières années. Or, cette affection, loin d'être bénigne, représente un danger majeur, surtout chez les enfants de moins de 5 ans. Selon MSF, le taux de mortalité se situe entre 2,8 et 7 %. En cas d'épidémies, comme c'est le cas actuellement au Malawi, en Afrique du Sud ou encore au Tchad, il faut agir rapidement et mettre en place des campagnes de vaccination d'urgence. Sauf que celles-ci reviennent deux fois plus cher que la normale. Pour MSF, des campagnes de vaccination plus efficaces que celles actuellement préconisées par l'Organisation mondiale de la santé (OMS) à destination des enfants agées de 9 à 11 mois permettraient d'endiguer ces flambées épidémiques.A. le G.