Au moins 16 morts en Arkansas après de fortes pluies

ETATS-UNIS Les victimes faisaient du camping dans une forêt qui a été inondée après les intempéries...

B.D. avec agence

— 

Une partie de la forêt Ouachita a été ravagée par la crue des rivières Caddo et Little Missouri, dans l'Arkansas, le 11 juin 2010.
Une partie de la forêt Ouachita a été ravagée par la crue des rivières Caddo et Little Missouri, dans l'Arkansas, le 11 juin 2010. — REUTERS/Mike Stone

Des inondations provoquées par de fortes pluies ont fait au moins 16 morts et «probablement 30» disparus vendredi dans une forêt de l'Arkansas très prisée des campeurs.

Dans un communiqué, le président américain a présenté ses «condoléances aux familles et aux amis de ceux qui ont perdu la vie dans ces épouvantables inondations». Barack Obama a également indiqué qu'il avait ordonné à l'agence fédérale de gestion des crises (Fema) de collaborer avec les secours locaux.

Une «innondation soudaine»

Des hélicoptères ont été envoyés sur place pour participer aux secours alors que 18 centimètres de pluie sont tombés dans la nuit sur cette région réputée pour ses sentiers de randonnée, selon les services météorologiques américains.

Le gouverneur de l'Arkansas, Mike Beebe, a dit à la chaîne CNN qu'il y avait eu une «innondation soudaine» et il a ajouté, citant la Croix-Rouge, que jusqu'à 300 personnes pouvaient se trouver dans la zone. Les inondations se sont produites dans la forêt nationale de Ouachita, qui s'étend sur 700.000 hectares à cheval entre l'ouest de l'Arkansas et le sud-est de l'Oklahoma.

Il y aurait toujours des gens pris au piège

Les fortes pluies ont fait monter de six mètres le niveau des eaux des rivières Caddo et Little Missouri, et les hélicoptères survolaient les zones de camping situées le long de ces cours d'eau à la recherche de survivants.

«La première mission de la police de l'Arkansas et des autorités locales est de sortir les personnes en vie de la zone et de localiser les morts», a indiqué sur CNN un porte-parole de la police locale, Bill Sadler. «Nous pensons qu'il y a toujours des gens pris au piège à cet endroit.» Un camion réfrigéré a été amené sur place afin d'y entreposer les corps qui seraient retrouvés.

Le nombre de personnes sur zone imprécis

Le porte-parole de la police a indiqué qu'il n'était pas clair pour l'instant si les personnes qui avaient trouvé la mort étaient des locaux ou des touristes. Quelque 30 personnes ont pu être sauvées, selon les services de secours de l'Etat, mais le terrain accidenté et reculé de la forêt et le manque de moyens de communication compliquent le travail des équipes de sauvetage.

Les autorités ne savaient pas combien de personnes se trouvaient dans la zone au moment des intempéries parce que les sites où il est possible de camper sont nombreux et éparpillées sur une vaste zone. «Ce n'est pas un camping normal où l'on s'enregistre», a précisé Bill Sadler.