Moussaoui: «Ce procès est un cirque»

©2006 20 minutes

— 

La première apparition de Zacarias Moussaoui à l'ouverture de son procès, hier, a été particulièrement mouvementée

A peine arrivé en salle d'audience du tribunal fédéral d'Alexandrie (Virginie, près de Washington), le Français, seul prévenu aux Etats-Unis lié aux attentats terroristes du 11 septembre 2001, s'est levé : « Je veux être entendu ! Ces gens ne me représentent pas, ils sont américains », a-t-il lancé en désignant ses avocats

La juge Leonie Brinkema lui a rétorqué que ce n'était pas à son tour de s'exprimer, avant de demander son évacuation immédiate

Peine perdue

« Ces gens ne me représentent pas », a martelé Moussaoui, avant d'ajouter : « Je suis Al-Qaida ! » « Ce procès est un cirque », s'est-il écrié alors que les policiers l'emmenaient

Lors d'une seconde audience, l'accusé, vêtu de la combinaison verte du prisonnier, arborant une longue barbe, s'est à nouveau fait expulser pour avoir contesté sa défense

Zacarias Moussaoui, 37 ans, refuse depuis plusieurs mois de communiquer avec ses avocats, qu'il a parfois accusés de comploter contre lui en dépit de leurs efforts pour le défendre

En avril 2005, il avait plaidé coupable pour les six chefs d'accusation retenus contre lui en lien avec les attentats du 11 Septembre, dont quatre sont passibles de la peine de mort

La France a souligné hier qu'elle s'était régulièrement mobilisée pour apporter sa protection mais que l'accusé avait refusé, « comme il a refusé la protection juridique et le soutien des avocats »

Lionel Poussery

jury L'audience d'hier a lancé le processus de sélection des 18 jurés sur les 500 personnes préalablement tirées au sort sur les listes électorales de Virginie, où se déroule le procès.