Un prêtre catholique italien tué par balles en Turquie

©2006 20 minutes

— 

Le père italien Andrea Santoro a été tué par balles hier matin à la sortie de la messe à Trébizonde, dans le nord de la Turquie

Si les circonstances entourant ce meurtre restent mystérieuses, on sait que l'assassin, qui a réussi à prendre la fuite, s'est écrié « Allah akbar » (Dieu est le plus grand) dans l'enceinte de l'église

Hier, un responsable du Vatican à Ankara se refusait pourtant à établir tout lien entre ce meurtre et les violentes protestations du monde musulman contre la publication de dessins satiriques dans la presse européenne

La Turquie, qui avait lancé des appels au calme ces derniers jours, a condamné ce meurtre et s'est engagée à déployer tous ses efforts pour élucider cette affaire et retrouver le coupable

respect Le Vatican a pris position samedi en estimant que « la cohabitation des hommes exige un climat de respect mutuel pour favoriser la paix entre les hommes et les nations » et que le droit à la liberté d'expression ne comprend pas « le droit de heurter les sentiments religieux des croyants ». Le Conseil supérieur des oulémas (théologiens musulmans) a exprimé hier sa satisfaction après cette déclaration.