L'Europe et les Etats-Unis durcissent le ton

©2006 20 minutes

— 

Tout en réitérant les appels au calme, l'Europe et les Etats-Unis ont durci leurs positions après les attaques contre les ambassades norvégienne et danoise à Damas

Vendredi, Washington avait sévèrement critiqué la publication des caricatures dans la presse européenne, estimant que « l'incitation à la haine religieuse et raciale n'est pas acceptable »

Une stratégie visant à redorer leur image auprès des musulmans

Changement de ton samedi

La Maison Blanche a condamné « dans les termes les plus forts » les attaques contre les ambassades, et a accusé le régime de Bachar al-Assad, dans le collimateur de Washington, de les soutenir

Côté européen, le haut représentant de l'Union européenne pour la politique étrangère, Javier Solana, a estimé hier que ces violences nuisaient à « l'image d'un islam pacifique »

La présidence autrichienne de l'UE a pour sa part qualifié ces attaques d'« inacceptables »

F V